Un bonus pour ceux qui font leur boulot

Pour faire avancer l’âne, il y a 2 possibilités : la manière forte avec le bâton ou la manière douce avec la carotte.

Une clinique du nord de l’Italie a décidé d’utiliser la carotte. Pas pour les ânes mais pour les infirmières : un bonus de 3000€ par an est donné aux infirmières qui se lavent les mains.

Ces infirmières travaillent dans la section des prématurés, très sensibles aux infections.
Des caméras filment les infirmières pour s’assurer qu’elles se lavent correctement les mains. Un contrôle est ensuite effectué pour s’assurer qu’il n’y a plus de bactéries.

Le nombre d’infections a ainsi baissé de 30% en un an.

Que faut-il en penser ?
Le métier d’infirmière veut une hygiène impeccable, le lavage des mains fait partie du métier de l’infirmière. Donner un bonus si le métier que l’on a choisi est bien fait, je trouve ça un peu aberrant. C’est comme donner un bonus à votre boucher si, lui aussi, se lave les mains ou encore aux pompiers parce qu’ils ont pensé à mettre de l’eau dans leur camion !
C’est le b.a-ba du métier, non?

L’autre point important à soulever, je pense, c’est la diminution de 30% des infections en 1 an. Cela veut donc dire qu’avant la mise en place de ce bonus, de nombreuses infirmières ne faisait pas attention.
J’ai toujours pensé qu’une infirmière faisait ce métier pour le plaisir de soigner les gens, de s’en occuper,… Visiblement, et comme dans presque tous les métiers, la motivation et les connaissances ne sont pas pris en compte lors de l’engagement du personnel. Résultat, on se retrouve avec du personnel qui se fout complètement du travail tant que le salaire arrive.

Une fois de plus : j’ai pas tout compris !

Laissez un commentaire