S’asseoir tue

menatworkDans la vie, il y a des tas de choses mauvaises pour la santé et chaque jour on en découvre des nouvelles.
Il y a bien sûr les classiques : tabac, alcool, graisses, sucre,… et les autres : sédentarité, dépression, maladies (oui oui, on s’est aperçu que les maladies sont mauvaises pour la santé),…

La dernière trouvaille en date vient de tomber : être assis réduit considérablement votre espérance de vie!

Concrètement, rester assis plusieurs heures à votre bureau à travailler pour votre patron peut diminuer votre temps de vie.
Cela double vos risques d’avoir du diabète, par 2.5 les risques de maladies cardio-vasculaires et si vous êtes une femme, pas de bol, vous avez 30% de chance de plus d’attraper un cancer en restant assis.

Comme l’explique le Huffingtonpost, les employeurs on activé le mode « Panic ».
Ils ne craignent évidemment pas pour votre santé (c’est bien le cadet de leurs soucis) mais de la santé de leur(s) compte(s) bancaire(s).  Surtout aux Etats-Unis, le pays des procès et des avocats.  En effet, il suffit qu’un employé de bureau chope un cancer pour qu’il dépose plainte contre son (ex)-employeur car si il a développé un cancer c’est parce qu’il est resté assis trop longtemps durant sa carrière.

Pour éviter cela, il suffit de se lever et de marcher un peu toutes les 40 minutes (l’enquête ne précise toutefois pas si on peut profiter de cette pause pour une clope ;-)).  Déjà que votre chef de service vous fusille du regard lorsque vous osez vous rendre aux toilettes 2 fois sur la journée (c’est de votre faute, il ne fallait pas vider la cafetière avant de prendre votre service), imaginez ce que cela donnerait si vous vous baladez 5 minutes toutes les 40 minutes!

Plus on avance et plus on se rend compte que le travail est mortel : rester assis, comme on vient de le voir, réduit votre espérance de vie, rester debout use les articulations de manière prématurée, soulever des charges abîme le dos, travailler dans un milieu poussiéreux augmente le risque du cancer du poumon, le stress augmente l’activité cardiaque et use le coeur plus vite, et je peux encore allonger la liste.

La solution résiderait alors à ne rien faire? Que nenni malheureux! Rester allongé est mauvais pour les muscles et les articulations!

Imaginez maintenant un employé qui travaille en sous-sol, assis toute la journée, grillant cigarette sur cigarette, vidant le percolateur industriel et soumis à une pression intense : les histoires de pensions, ça ne le concerne pas! En fait, il a même peu de chance de terminer vivant sa première journée de travail!

Je ne suis évidemment pas contre les enquêtes sur la nocivité de l’une ou l’autre chose ou action. C’est très bien de pouvoir déterminer ce qui est mauvais pour la santé et de mettre tout en oeuvre pour limiter les risques.

Toutefois, toutes ces enquêtes sur la santé montre une chose : vivre provoque la mort.

Laissez un commentaire