#Iran : Des coups de fouet pour une video sur Youtube. #Happy

Happy lipdub Iran

La chanson « Happy » de Pharell Williams a eu énormément de succès. De nombreuses parodies ont été tournées par plusieurs personnes à travers le monde et ont été postées sur Youtube.

En Iran aussi il y a des jeunes qui aiment s’amuser. Ainsi, ils ont décidé de faire une parodie de cette chanson et de la poster sur Youtube afin de montrer que les jeunes iraniens peuvent s’amuser et ainsi casser cette mauvaise image de l’Iran véhiculée par les médias.

Si l’idée était bonne, sa finalité est complètement différente car ces six jeunes ont été arrêtés le 20 mai.
Ils viennent d’être jugés et la sentence est assez impressionnante : 91 coups de fouets et 6 mois de prison sauf pour le réalisateur qui écope d’1 an de prison au lieu des 6 mois.

En Iran, depuis 1979, les femmes ne peuvent sortir de chez elles que si elles sont entièrement couvertes. Dans le cas contraire, elles risquent une amende voire un emprisonnement.

Ainsi, la police de Téhéran, affirme « Après avoir repéré un clip vulgaire, qui a heurté la chasteté du public sur Internet, la police a décidé d’identifier ceux qui y étaient impliqués« , « Trois hommes et trois femmes ont été arrêtés et ont avoué leur acte criminel« .

Loin de moi l’idée de juger cette sentence, chaque pays ayant sa propre culture. Toutefois, du point de vue de ma culture européenne, je ne peux que bondir sur ma chaise en apprenant ce genre de nouvelles. Rien que les coups de fouet je trouve cela tellement rétrograde. Mais encore une fois, un pays, une culture…

A noter que cette peine ne sera appliquée que si ces jeunes refont la même erreur dans les trois ans.

Chez nous, faire ce genre de vidéos peut également mener au tribunal mais pour une raison totalement différente : la paiement des droits d’auteur. Parce que si en Iran c’est immoral de montrer des femmes non couvertes, en Europe c’est immoral d’utiliser une musique sans payer des droits, même si aucun revenu n’est perçu. Une autre culture quoi!

 

Laissez un commentaire