L’ONU élit l’Arabie Saoudite à la Commission des droits des femmes

L’Arabie Saoudite aux Nations Unies, c’est déjà quelque chose. Mais quand on apprend que l’ONU a élu l’Arabie Saoudite à la Commission de la condition de la femme, c’est risible. Mais pas de le sens c’est drôle. Plutôt dans le sens « ce monde part en cacahuète ».

Pourtant, c’est le cas : l’Arabie Saoudite est bien membre de la commission des droits des femmes.

« Elire l’Arabie saoudite pour protéger les droits des femmes est comme désigner un pyromane chef des pompiers de la ville », a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif d’UN Watch. « C’est absurde », a-t-il ajouté.

 

Rappelons que dans ce pays, les femmes n’ont pas le droit de conduire, qu’elles doivent être accompagnée d’un homme pour voyager à l’étranger, ou encore qu’elles sont sous la tutelle d’un homme contrôlant sa vie depuis sa naissance jusqu’à sa mort.

L’égalité dans toute sa splendeur.

Douze autres pays ont également été désignés pour les quatre prochaines années ; l’Algérie, l’Irak, le Congo, le Ghana, le Kenya, les Comores, le Turkménistan, l’Equateur, le Nicaragua, Haïti, le Japon et la Corée du sud.

 

Laissez un commentaire